Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENFIN LE BLOG TRAIL D'ALBAN !

ENFIN LE BLOG TRAIL D'ALBAN !

ANDORRA ULTRA TRAIL 2009: TERRES D'AVENTURE

Enfin Le Blog Trail d'Alban —

 

 

 

andorra ultra trail

 

   105 KM - 7700M D+

 

     Départ de la station de ski d'Arcalís (1945m) le samedi 4/07/09 à 0 heures pour arriver au centre du village d'Ordino.

Le plus spectaculaire: les crêtes herbeuses avec vues panoramiques

Le plus technique: 2 tronçons totalement sécurisés en crêtes rocheuses

Pente la plus forte: 42% (882 m de dénivelé sur 2,1 km)

Montée la plus longue: 8,5 km (1.452 m de dénivelé, soit 17% de pente)

 


Le-profil-de-la-course.jpeg    

 

A cause de circonstances météorologiques exceptionnelles, nous avons été arrêtés plusieurs fois pendant la course. Sur le terrain, il faut saluer les efforts qui ont été concentré sur la sécurité et du coup la gestion du chronométrage a été difficile : Refuge Joan Canut - Pla de l'Estany sous l'orage, le tronçon entre le Clot del Cavall et le Pic de Comapedrosa neutralisé. 

Au final, 90km et 5500m D+ sur un parcours magnifique, loin, très loin, de l'hyper-urbanisation et des commerces, ce côté superficiel et mercantile de la Principauté doit être vite oublié en faveur de la beauté de l'environnement.

 

32.jpg

520x416-images-stories-andorraUT2009-montee.jpg

 

21.jpg

Il y a 500 coureurs au départ pour cette ultra. L’organisation a fait le plein. Beaucoup d'espagnols (plus de 300), côté français on est aux alentours de 70 et les andorrans aussi. On parlera donc beaucoup espagnol et cela me changera des courses traditionnelles que je fais !

C'est parti : feu d'artifice, sono à fond avec une musique grandiose à vous arracher les tripes !

Peu après le départ, il commence à pleuvoir et la foudre se rapproche. A un moment je l’a sens qui passe à coté .

La course est ensuite neutralisée à cause des risques coté météo. Je suis arrêté 40 mn. Je commence sérieusement à me refroidir. Les organisateurs ont fait un feu et je m'en approche à 1 mètre. Il y a bcp de monde.

Du coup on repart tous en même temps (comme un nouveau départ excepté les premiers) à l'assaut du Pic Coma Pedrosa ... ça monte dans tous les sens au début.

Malgré la pluie on a vite fait de se réchauffer, en effet, ce col s’avère être un des plus durs si ce n’est le plus dur fait en course (voir les stats plus haut !)

Je suis dans le rouge comme beaucoup. On entend une cornemuse au loin avec un bénévole qui a une pêche incroyable pour nous encourager ... grand moment malgré la difficulté !


ultra_andorra_040_jordi_1_1.jpg

 

La musique résonne de plus en plus, la cheminée se referme, les lumières du balisage ne sont plus aussi distincte, un nouveau jour commence !

 

img_2802_1.jpeg    Le joueur de cornemuse...


Cette montée se termine au Collada del Forat dels Malhiverns 2823m juste 150m en-dessous du Pic de Coma Pedrosa.


12---Estany-Negre.jpg

 

14.jpg

 

La porte est grande ouverte sur la vallée suivante : on découvre de nombreux névés, et toutes ces montagnes cachées.


15---Riu-de-Comapedrosa.jpg

 

16.jpg

 

 

17---Refuge-de-Comapedrosa-copie-1.jpg    Refuge de Coma Pedrosa

 

On est passé de la neige à la verdure, les rhododendrons renvoient leurs odeurs et leurs couleurs. Le vert est éclatant, les rivières sont vives.


19.jpg

 

20.jpg

Après le ravito, la pente redevient douce et je remonte sur le Pla de la Bassa de les Granotes, de là la pente s’accentue sur 230m pour arrivée à la Portetta de Sanfonts.

img_2827_1.jpeg    Passage sur la crête avant le basculement dans l’autre vallée.

On profite une nouvelle fois du paysage en entendant un lointain grondement, résidu de l’orage de la nuit !

 

23---Portella-Sanfons.jpg

26.jpg

La descente est un peu moins technique et permet de courir un peu. Nous passons par Port Negre et nous continuons sur un long chemin en balcon qui nous permet maintenant de trottiner.

Ca fait du bien d’avancer un peu plus vite !


27.jpg

28.jpg

J'apprends que le Bony de la Pica a été annulé à cause de l’orage (c’est à cet endroit qu’il y avait une forte mobilisation de bénévoles, pompiers et croix-rouge, et aussi une main courante de posé). Une montée en moins, je vais pas me plaindre !!

Il commence à faire très chaud, il faut remonter une piste noire, la fatigue se fait sentir !

 

34.jpg

 

38.jpg

     300m plus haut nous sommes au Pic del Cubil, une fois de plus nous profitons.

 

Puis c'est la redescente et le ravito principal du pont de la Margineda, dans 10km, enfin d'après un bénévole ... mais fausse joie en bas ... il reste une longue portion entre bitume et montées en faux plat, et pas de ravito, j'ai plus d'eau, c'est interminable... la chaleur est assomante, je puise dans mes réserves et c'est pas bon pour la suite. Après avoir perdu beaucoup de temps j'arrive enfin et je me pose un moment et entame une petite sieste bien méritée !!

30min plus tard, il faut repartir ! 

1500 mètres de montée devant moi...

La montée est en sous-bois en zig-zag mais par moment il n'y a plus d'arbre et il fait très chaud. Je n'avance pas bien vite mais un tout petit peu plus vite que mes compagnons autour de moi. A mi-montée, il y a de l'eau près d'une grange. Je m'allonge quelques temps puis continue maintenant hors de la forêt et donc toujours en plein soleil. J'arrive à une sorte de col vers 2100 m. Je suis cramé et je me demande bien pourquoi j'ai continué. Il me reste 25 km à faire jusqu'à Envalira. Je sens qu'ils vont être long.

il se met maintenant à pleuvoir et que je n'ai pas envie de continuer en haute montagne avec ce temps. Il reste un col à 2800 m à passer avant Envalira!! Je continue sous la pluie à petite allure. Arrivé en vue du refuge, je suis surpris de voir pas mal de coureurs redescendre dans la vallée, comme s'ils abandonnaient aussi, alors que normalement le parcours monte au col 300 m au-dessus.

Arrivés au refuge sous des trombes d'eau, nous avons l'explication : l'organisation a encore une fois dévié le parcours et nous propose de "rentrer à Ordino en 30 km avec beaucoup de plat, une première montée de 350 m et une seconde de 500 m". Je dis banco !

Le sentier est plein de cailloux. L'averse s'arrête. Puis reprend ! des trombes d'eau... au ravito, les bénévoles nous annoncent toujours 30 km...  Je repars sous une pluie dilluvienne, un peu énervé par toutes ces infos contradictoires. 

Les 350m de montée en font plutôt 500... puis beaucoup de plat: les pistes de ski de fond s'enchainent.

La montée suivante est extrêmement raide. Je n'avance pas vite. Après une traversée de route, on a même droit à quelques pas sur une via ferrata !

La pente ne s'atténue pas ensuite. Finalement au bout de 350 m (seulement !!), nous arrivons à une route qui descend d'abord légèrement puis remonte tout aussi légèrement jusqu'au Col d'Ordino. Je serre les dents et je courre au maximum. Arrivés au col, je décide de me lâcher dans cette dernière descente.


andorre-0255.JPG

J'entre dans Ordino, les passants s'arrêtent tous pour nous applaudir. Cela fait vraiment du bien. L'arche d'arrivée est en vue !! C'est avec un grand bonheur que je termine, après 18h33 d'effort (141è). 

Bravo à l'organisation pour sa gestion parfaite au vue des conditions météo et la mise en place de parcours de repli. Et quel parcours, raccourci certes, mais ô combien difficile et technique ! 

 

andorre-0305.JPG          Killian Jornet, vainqueur de l'Andorra Ultra Trail 2009 

 

andorre-0316.JPG          Le joueur de cornemuse, de jour !

 

img_2958_1.jpg    Ordino

 

andorre-0236.JPG

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article