Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENFIN LE BLOG TRAIL D'ALBAN !

ENFIN LE BLOG TRAIL D'ALBAN !

UN WEEK-END RICHE EN OXYGEN !

albanv —

                                                 affiche Oxygen challenge

 

De retour de 3 jours passés dans la station de Super-Lioran, en plein coeur du massif cantalien, à l'occasion de l'Oxygen Challenge 2011.

Toujours en vue de peaufiner ma préparation de ce qui va être les principaux objectifs 2011 à savoir la Montagn'hard début juillet et l'UTMB fin août ! 

L'objectif était de me tester sur 3 jours d'épreuves consécutifs en réalisant le Challenge Oxygen Series 

 

1 prologue avec une montée sèche de 150m de dénivelé positif

1 enduro de 24km et 1350 mD+ avec 5 spéciales chronomètrées

1 trail de 45km et 2200mD+

Le résultat est plutôt satisafaisant même si il reste bcp de travail à parcourir pr encore et tjrs progresser !

Parti de Toulouse à 4h30 du mat' je croise les sorties de boites place Wilson, je reste prudent et comme l'impression d'un léger décalage spatio-temporel ... j'arrive à Lioran à 8h : ambiance ... glacial : 

 

                                                   IMG 0748

Heureusement la météo va se révéler de plus en plus clémente au fil des heures !

                                           IMG_0747.JPG

11h55 c'est parti : le principe est simple : un départ toutes les 30s et arrivée en haut de la piste de ski le plus vite possible !

L'effort est bref, mais intense niveau cardio, je mettrai 5 bonnes minutes pour retrouver des puls normales! A ce petit jeu je me retrouve ds les 80 premiers mais seuls les 10 plus rapides sont sélectionnés pour une finale sur le même parcours, avec un départ groupé et une ambiance de folie ! (350 participants à ce prologue, 4000 personnes ds la station !!) digne d'une étape du Tour de France, les spectateurs amassés sur la pente s'écartant au dernier moment pour laisser passer les coureurs !!

                                                      bbbok.jpeg

 

Numeriser-4.jpeg

 

 


 

Je rentre à l'hôtel passablement fatigué par cette longue journée et histoire de me requiquer je décide de découvrir la cuisine auvergnate, a base de tripoux, jambon fumé et pruneaux...  je sens que les forces me reviennent 

La journée du lendemain est rythmée par l'enduro et ses spéciales, une épreuve originale où les parcours de liaison se font "tranquilles" et où je papotte avec des traileurs de tout horizon !

Le programme se compose d'une rando-course de 24km et 1300 mD+ entrecoupée de 5 spéciales chronométrées ultra-courtes et intenses; l'addition des temps obtenus sur ces 5 spéciales donnant le temps final 


OXY11_ETT_V.jpeg

Le décor est peu connu mais superbe 

       N13_MOC2009Trail_WD.jpeg N15_MOC2009Trail_WD.jpeg

J'arrive avec 10 autres coureurs sur la 1ère spéciale et un peu d'attente en raison d'un départ donné toute les 30s, c'est pas un drâme, il parait que l'année dernière c'était plutôt 45min d'attente en raison des conditions météo et des changements de l'organisation;

Un mec arrive passablement préssé et se met a doublé tout le monde l'air de rien... il se l'a raconte un peu, bondit sur place et souffle comme si il allait battre le record du monde du 100m, on se regarde avec un collègue et on rigole... il part comme une fusée , il le paiera cher sur le chemin de la 3è spéciale où je le recroise ds une montée, l'air bien entamé.

La 2è spéciale est sans doute ma préférée, tout en montée, avec une arrivée au sommet du Puy Griou à 4 pattes sur les rochers terminaux et une vue à 360° au sommet wouahh ça c'était du costaud ! En redescendant par le même chemin, tout le monde encourage ceux qui montent, bonne ambiance !

La journée se déroule sous un soleil radieux et je regrette d'avoir emporté la gore tex que je vais trimbaler toute la journée.

 

Numeriser-1.jpeg

 

Numeriser-copie-1.jpeg

 

Il faut gérer les parcours de liaison car l'air de rien ça grimpe pas mal et le gros morceau est pour le lendemain. Sur l'avant dernière spéciale, je me tire la bourre avec un gars qui me rattrape ds une descente à fond la caisse, il me double facile , j'essaie de pas le lâcher, il sent que je suis juste derrière lui, je tiens et j'envois tout ce que j'ai! et 100m avant l'arrivée il ralentit sur un plat et je le passe tout content de moi, on s'attend et là il sort sa ventoline et s'envoit 2 bouchées, je le regarde: -"asthmatique? "ouai ! je lui réponds -"ah oui quand même!"; il me dit que s'il courait pas il serait déjà mort, mais qu'il a bien galéré ds la spéciale "montée", je le veux bien le croire !

J'ai adoré la spéciale "descente" parce que j'adore courir à fond ds les descentes, mêmes techniques ! Je double 1, 2,3 gars en m'excusant, croise des randonneurs qui remontent et se jettent sur le côté en me regardant comme si j'étais fou ! Je charge un peu les cuisses mais quelles sensations !

Le lendemain je prends bien le temps de m'echauffer car les cuisses sont un peu raides, bizarre ! En plus la mise en bouche est de taille: 600m de D+  à froid à 9h du mat'... aaargh ! je me dit qu'y 'a pire, les concurents du 70km sont déjà sur le parcours depuis qq heures; non plus j'y repense, m'engager la dessus après 2 jours passés déjà à crapahuter ça aurait été de trop, et je regrette pas du tout mon choix du 45. La météo devrait tenir mais faudra pas trop trainer parait-il: averses prévues pour la fin d'après midi...


OXY11_TRAIL45_V.jpeg 45km.jpeg

 

Je prends le départ à côté de Thierry Breuil et Maud Gobert, respectivement champion de france et vice-championne de france de trail, je ne les revérrai que bien plus tard, sur le podium ! C'est un très bon test pour moi, malgré un départ un peu rapide, la vue là-haut depuis le Plomb du Cantal me redonnent de l'énergie ! L'ambiance est sereine et les jambes se détendent un peu. J'adore la partie sur les crètes et les sentes herbeuses parfaites pour courir et se relâcher!


           Photo0058.jpeg 

           La fameuse porte du Lion.

Numeriser-2-copie-1.jpeg                                        Concentré!

 

Numeriser-5.jpeg

Numériser 3

Cascade du Faillitoux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le parcours est vraiment superbe et les bénévoles très sympas, chaleureux et dévoués. Je réussi à gérer 2 moments difficiles "coups de barre" en ralentissant le rythme ce qui m'évite de me mettre dans le rouge. La dernière montée est un peu pénible mais la partie finale dévoile un sublime passage sur les crètes avec vues imprenables sur le Puy Mary, juste avant le col de Rombière. On approche de la fin, je cours depuis quelques bornes avec un jeune et on se relait bien, c'est sa première course sur aussi grande distance et je lui dis qu'il se débrouille super bien ! Il a un bob cochonou sur la tête et les blagues vont bon train ! il me dit que le cochonou sera hyper cuit à l'arrivée ! Je le lâche un peu ds la dernière descente où je me fait plaisir. 

 

 

                      aperçu du 70km

 

 

J'en termine en 6h15 juste avant les orages ! avec une belle 74è place au général, 24è de ma catégorie (-35ans bizarre cette catégorie !!) 

Au final, sur ce week-end "bloc", les points accumulés m'amènent 55è et surtout beaucoup de plaisir, des images plein la tête et pas trop mal aux jambes ce qui est très bon pour la suite...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marathonman 07/06/2011 23:50


ah ouais au fait, t'étais sur mes terres

le lioran je connais par coeur

je sais si t'es passé par la brêche de Roland

la légende dit que Roland de Ronceveau quand il s'est fait bouffer par les sarrazins dans les pyrénnées, il a entonné un champ avec sa corne de brume et a lancé son épée jusqu'à ce massif prés du
puy mary.
Balaise le type...


marathonman 07/06/2011 23:45


Wesh je suis fier de connaitre un type comme toi.
Mais tout tes défis c'est plus du dépassement de soi-même.Le Toi-même tu l'as oublié le jour de ton DE (gros tricheur ;) ), espèce de ouf'

Pour ma part j'ai fait mon seul et unique marathon à Sénart en 4h30. comme dit Coubertin, l'important c'est de participer.

Sinon je vais arroser Teuffot pour ses 30 piges samedi prochain...
Je ferais un bisou de ta part...

Nathagamelle,


Enfin Le Blog Trail d'Alban 16/06/2011 19:30



Merci Nata ! Tu sais ce qu'on dit :


"Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on attérit dans les étoiles" (Oscar Wilde)