Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENFIN LE BLOG TRAIL D'ALBAN !

ENFIN LE BLOG TRAIL D'ALBAN !

UTMF 2015 : Le renouement

Enfin Le Blog Trail d'Alban —
UTMF 2015 : Le renouement
UTMF 2015 : Le renouement

Voilà quelques temps déjà que je rêvais d'aller au Japon, non pour y courir, mais pour y découvrir ce pays qui me fascine depuis des années. Une partie de ma famille y est originaire. Des années que je suis invité a venir y passer un séjour.

Alors quand vient en plus l'occasion de se frotter à un ultra de toute beauté, autour du plus haut sommet du Japon, je dis banco !

Me voila donc parti pour un mois exceptionnel. Avec comme entame, une première semaine pas piquée des hannetons.

La préparation estivale n a pas été optimale mais avec quelques longues sorties en montagne malgré tout, toujours à la découverte des sommets pyrénéens que j'apprécie tant.

Je mise donc sur une certaine fraicheur en arrivant sur la ligne de départ, ne me fixant aucun objectif, à part celui de prendre un maximum de plaisir avant tout!

Arrivé 5 jours avant, je subis le violent jetlag qui est peut être pire que la course elle même ! je mettrais 2 jours a m'en remettre!

Le choc culturel de Tokyo est violent:

UTMF 2015 : Le renouement
UTMF 2015 : Le renouement
UTMF 2015 : Le renouement

Le contraste en arrivant à Kawaguchiko est saisissant, il y règne un calme et une certaine sérénité, très relaxante après la tumultueuse cité Tokyoïte. Malheureusement la météo n'est pas de la partie, pluie et nuages se sont donné rendez-vous. Une amélioration est prévue, mais le lendemain de la course!

Kaburaki San modifie 2 portions en conséquence, priorité à la préservation de sentiers déjà détrempés et qui seraient complétement détruits par le passage de 1400 coureurs.

Bâtons interdits, bacs de décontaminations avant d'entrer en moyenne montagne, toilette portable... la protection de l'environnement est ici poussée a l'extrême!

170km / 8000m D+

170km / 8000m D+

UTMF 2015 : Le renouement

C'est donc sous un petit crachin breton que le départ 2015 de l Ultra Trail Mont Fuji est donné.

Départ pluvieux, départ heureux! Je me place dans la première partie du troupeau et m'élance à un bon rythme pour pas être pris dans l'embouteillage du 3e kilomètre qui marque l'entrée sur la première monotrace.

UTMF 2015 : Le renouement

Départ Kawaguchiko → A1 Shojiko, 19.1km (2h17, 173ème)

Je me sens plutôt bien mais je fais super gaffe a surtout pas accélérer sur les longues portions de descente et de plat ! Je garde un rythme facile sans pour autant trainer et m'alimente très régulièrement, car je sais que ce sera une des clés du succès de cet ultra !

Je ne traine pas au ravito, je refais les niveaux, resserre les salomon et hop hop c'est reparti.

A1 Shojiko → A2 Motosuko, 12.4km (31.5km) (4h21, 202ème)

Tout les feux sont au vert, je ne m'enflamme pas, garde mon rythme et ne fais pas attention aux nombreux coureurs plus rapides qui me passent à une allure comme s'il s agissait d'un 80 km...

De nombreux spectateurs sont venus nous encourager malgré le mauvais temps, c est super motivant, les "gambate kudasai" se multiplient et me font garder le rythme !

UTMF 2015 : Le renouement

A2 Shojiko → A3 Fujinomiya, 45km (75.6km) (12h44, 170ème)

1h44 du matin, une petite fatigue fait son apparition après plus de 12h30 de course!

Entre A2 et A3 on passe par un point d eau, W1, point d eau interminablement "loin". Il faut courir sur de longues portions en faux plat, c'est un peu monotone mais le charme de la nuit opère sur moi. Je suis transporté par les passages silencieux dans les forets, à travers la végétation tropicale, et je fend une légère brise tout en douceur, la pluie s'est arrêtée et les odeurs d'herbes fraiches réveillent mes naseaux. Je cours en faisant le moins de bruit possible, souple, a l économie, tous mes sens sont en éveil.

Cette première partie de nuit est magnifique !

Le retour à la réalité l'est beaucoup moins ! Après W1 pour rejoindre A3 c'est une sacrée montée sèche qui nous attends. Il faut souvent poser les mains, ça glisse, le cardio tape fort, l'effort est violent ! On est loin de la poésie, c est du brutal ! C est aussi ça l UTMF, de longues portions entrecoupées de parties techniques qui n'ont rien a envier à celles de la Réunion !

UTMF 2015 : Le renouement

La descente est un festival artistique de glissades, je comprends pourquoi les gants font partie du matos de départ: on est sur les fesses et on s'accroche où on peut... tient tient... ça me rappelle la Martinique... je suis plutôt à l'aise (après 2 ans de stage "boue et fougères" à la montagne Pelée) et redouble les coureurs du début.

A3, ouf !

J ai bien mérité une petite sieste.

A3 Fujinomiya → A4 Kodomo-No-Kuni 21km (96.2km) (16h57, 171ème)

5h57 du matin. J'ai le temps ... allez, encore une petite sieste !

6h43 Ah voila ! Là je suis en forme ! hop hop, je suis de retour, j ai perdu ... 1 place ?! Houla, ça sent les abandons a plein nez! Je suis très fier de ma petite opération, je repars le petit sourire en coin. Je le sens bien cet UTMF. Attention toutefois a pas vendre la peau du singe (plus nombreux que les ours apparemment), il reste 74km/4000m D+...!

UTMF 2015 : Le renouement

A4 Kodomo-No-Kuni → A5 Mt. Fuji Museum 7.4km (104km) (18h57, 175ème)

Je sors du ravito et croise les coureurs qui y arrivent, pendant 300m, puis on bascule dans un joli champ qui change de la forêt, où l'on croise aussi les coureurs qui sortent du ravitaillement. Toujours de bonne sensations de course, et toujours sympa de croiser les autres coureurs, dont certains avec qui j'avais passé quelques temps précédemment.

A5 Mt. Fuji Museum → A6 Tarobo 12.1km (109.9km) (22:27, 178ème)

Cette portion est assez longue, on est sur les pentes du mont Fuji lui-même, beaucoup de graviers volcaniques! Ça monte plus raide que ne le laisse penser le profil de la course. Et une fois en haut, c'est une succession de montées et descentes. Je prends mon mal en patience, en revoyant une photo, je me rend compte que j'ai souffert un peu !

UTMF 2015 : Le renouement

A6 Tarobo → A7 Subashiri 10.6km (120.5km) (24:16, 177ème)

10.6 km de descente, négocié à 6.5km/h de moyenne, souvent dans du gravier, pas forcément agréable quand ça rentre dans les chaussures... Je commence à moins bien m'alimenter et à moins boire aussi, sans m'en rendre compte, la fatigue aidant, je commence à puiser dans mes réserves. Je viens de dépasser les 24h de course. Je sens que je vais devoir bientôt faire appel au mental !

A7 Subashiri → A8 Yamanakako 15km (135.5km) (26:35, 172ème)

Ca attaque par une côte de 600m ! et ça commence à tirer un peu dans les gambettes qui jusque là m'ont bien portées. Je m'affole pas, même si je commence à trouver le temps long. On redescend de suite sur une partie route, modif de parcours oblige, et j'avoue n'avoir plus aucun souvenirs de cette portion ! ça n'a pas dû être bien passionnant...

A8 Yamanakako → A9 Niju-magari 6.2km (141.7km) (28:18, 162ème)

Rebellotte après 2km de route, je rattaque 400m de montée sèche. Je sais qu'il faut que je garde encore un peu de jus pour l'avant dernière montée titanesque de ce parcours.

A9 Niju-magari → A10 Fujiyoshida 15km (156.7km) (32:14, 171ème)

En effet c'est une montée extrêmement technique qui m'attend: courte certes mais d'une rare densité niveau concentration, les mains sont indispensables, rochers, cordes fixes, je dois me faufiler entre les blocs glissants, trouver les bons appuis et progresser comme sur une voie d'escalade (escalade facile certes mais après 30h de course, 150km et 6800m de d+, de nuit, ce n'est pas aussi facile qu'il n'y parait !)

Une fois en haut, au sommet, je me pose mécaniquement, j'essaie de récupérer, de souffler, ces 500m m'ont fait sacrément puisé dans les ressources. J'ai super chaud et heureusement la fraicheur de la nuit et le vent au sommet me font le plus grand bien. Je retrouve un chemin "plus facile" mais là encore avec la fatigue, il faut rester concentré, je me rend compte qu'on est plus ou moins sur une crête et que toute erreur de trajectoire pourrait s'avérer plus ou moins définitive (plutôt plus que moins d'ailleurs)...

Entre temps je me suis fait doubler par un bolide avec un phare de camion sur la tête. On y voyait comme en plein jour. C'est le premier coureur de la STY, la course de 80km qui me double. C'est Sèb Chaigneau. Je suis resté cloué! De la lampe et de la vitesse. Impressionnant de puissance. Il gagnera la course haut la main. Son passage éclair m'a reboosté pour finir cet ultra. Il m'a littéralement réveillé de la torpeur dans laquelle j’étais rentré depuis la nuit tombée !

UTMF 2015 : Le renouement
UTMF 2015 : Le renouement
UTMF 2015 : Le renouement

A10 Fujiyoshida → Arrivée Kawaguchiko 11.9km (170.6km) (35:49:36, 182ème)

En arrivant à A10, je sais que c'est presque gagné mais il faut que je m'allonge, je suis fatigué, mes yeux se ferment machinalement, une grande sensation de fatigue mentale aussi, tant pis pour le classement, le temps. Le temps je préfère le prendre à présent, savourer l'arrivée plutôt que la subir. Je repars après 35 minutes d'arrêt. Mais je me sens prêt cette fois à en terminer comme je me l'étais imaginé avant la course. Une ultime montée de 800m marquée par 2 joueurs de flûte bénévoles qui à mon passage au début de la montée me joue ... mais oui, la BO de Rocky ! Trop drôle. Ils réussissent à me faire décrocher un sourire et ça, c'était pas gagner d'avance à ce moment là!
Merci à eux, vous resterez longtemps dans mes souvenirs impérissables!

La suite n'est que pur bonheur puisque je parviens encore à trottiner jusqu'à l'arrivée, et même si quelques coureurs me dépassent durant les 3 derniers kilomètres, au finish, je ne veux pas tenter de m'accrocher et jouer la gagne pour quelques places, car dans 2 jours j'ai dans l'esprit le sommet du Mont Fuji lui même ! Donc c'est prudemment que je garde encore un peu de jus en vue de ce doublé complètement fou!

UTMF 2015 : Le renouement
UTMF 2015 : Le renouement

Une énorme pensée pour mon Papa, j'ai beaucoup pensé à lui pendant la course. Je sais qu'il me regarde là haut et qu'il est fier de moi.

2 petits jours à peine après l'UTMF !

2 petits jours à peine après l'UTMF !

Sommet du Japon, Mont Fuji 3776m

Sommet du Japon, Mont Fuji 3776m

UTMF 2015 : Le renouement
UTMF 2015 : Le renouement
UTMF 2015 : Le renouement
UTMF 2015 : Le renouement
UTMF 2015 : Le renouement
UTMF 2015 : Le renouement

Ce fut un mois inoubliable, remplis de merveilleux souvenirs.

A très bientôt pour de nouvelles aventures !

Keep running !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article