Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENFIN LE BLOG TRAIL D'ALBAN !

ENFIN LE BLOG TRAIL D'ALBAN !

Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!

Enfin Le Blog Trail d'Alban —
Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!
Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!

2 ans après notre première ballade sur la Sainte Victoire avec le parcours Cézanne, Thomas et moi rempilons cette année pour cette fois faire le tour intégral du massif !

Le soleil est radieux et la chaleur va être au rendez-vous, attention à la surchauffe !

Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!
Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!
Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!

Le trail de la Sainte Victoire c'est 370 coureurs au départ, 58km et 3000m de D+, amateurs de sentiers roulants et bucoliques s'abstenir !

Seuls les 10 premiers kilo et les 10 derniers sont fait pour relancer fort, en prenant gare toutefois à pas s'exploser en début de course.

C'est donc prudemment que Thomas et moi partons pour un long échauffement de 12 km jusqu'au premier ravitaillement:

Saint Antonin, km 12: tous les voyants sont au vert, je me sens plutôt bien et décide d'en profiter pour prendre le large. On verra bien ! J'attaque la magnifique première difficulté du jour: la montée au pas du Clapier.

L’allure se ralentie très nettement. Il faut dire qu’on passe quasiment de la course à pied à l’escalade. Il faut s'aider des mains pour grimper ce single et je me régale dans cette brèche qui est pour moi un des plus beaux passages de la Sainte Victoire.

Les 200m de dénivelé sur 500 (soit une pente à 40%) sont avalés en 15 minutes.

Arrivé sur les crêtes, c’est le grand beau temps. Pas de vent, juste une légère brise, j'admire la vue panoramique !

Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!
Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!
Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!

Je chemine maintenant sur les crêtes, un passage délicat. Les lapiaz coupants comme des lames de rasoir sont partout ! On trouve aussi des fissures et des crevasses, bref que du bonheur de trailer. La vigilance est au max au risque de perdre une ou deux chevilles. Heureusement, on est récompensé par la vue splendide sur la méditerranée et les Alpes du sud. Quel pied !

Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!

Passage par le Prieuré à 900m d'altitude, en nid d' aigle entouré d'imposantes falaises calcaires. Dans la chapelle l'heure est à la prière... Pauvres trailers Priez pour nous !

Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!

Puis c'est la descente ludique en bas du massif, versant nord, par le sentier des Venturiers. C'est fun alors je lâche les chevaux ! Que du bonheur !

km 26. Vauvenargues, 2è ravito. Je refais le plein total car la chaleur nous attends de pied ferme. C'est reparti, j'attaque à nouveau la montagne mais cette fois par sa face nord. Je décide d'envoyer un peu dans le redoutable sentier des Plaideurs et remonte pas mal de monde, coureurs et randonneurs à la peine. 1 heure plus tard me voilà à nouveau sur les crêtes ! Le Pic des Mouches est en vue, le plus haut sommet du massif qui culmine à 1011 mètres. Tiens tiens ce serait pas le Ventoux au loin?

Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!
Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!
Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!

Cette montée est marquante et à laissé quelques traces et surtout quelques gouttes de sueurs, disons plutôt quelques litres ! Je m'accroche et relance sur le sentier un poil moins technique que précédemment. Je suis bien et continue de remonter des places au classement !

Puis viens l'heure de basculer. En avant toute pour la descente interminable et très technique sur Puyloubier. La fatigue commence à poindre, la chaleur est bien là, et sur une faute d'inattention, je prends une mauvaise direction et je m'égare sur un sentier avant de me rendre compte qu'il n'y a plus de balisage !! Un coup d'oeil derrière, rien, à droite rien non plus... je sors de ma torpeur et distingue à 200m à gauche des coureurs qui descendent dans ce qui semble être évidement la bonne route !! Je peste un grand coup et me lance rageur hors sentier tout droit dans la végétation dense et agressive pour rejoindre le vrai parcours ! Cette chevauchée me fait perdre du temps, des places, des forces et ça rate pas les premières crampes arrivent !!

Réveillé par mon erreur, je serre les dents et redoublent les mêmes coureurs que précédemment, qui sont tout surpris de me revoir !! Je leur dis que j'ai rallongé un peu les kilomètres histoire d'avoir 60 bornes tout rond dans cuisses et pas 58 (c'est plus la classe quand même !)

Juste avant Puyloubier, je surprend Cécile, Manon et Benoit qui m'ont pas vu arriver ! Petit coucou aux supporters du jour et place au 3è et avant dernier ravitaillement.

km 36 Puyloubier. La chaleur est à son maximum, je m'arrose, bois et mange car la suite me fait un peu peur ! C'est la montée au refuge Baudino sous le cagnard !

3è fois de la journée que j'attaque la Sainte Victoire, 2è face sud, je commence à bien cerner ce relief tortueux !

Et je commence à bien me connaitre également car quand j'ai des raisons d'avoir peur en général ça se confirme !

Cette montée coriace me fait passer un sale moment. Le cardio est trop haut, je transpire comme un âne, suis obligé de m'arrêter 3 fois pour récupérer mon souffle ! Je serre les dents, les crampes sont pas loin, je bois toutes les 5 minutes mais rien n'y fait je suis dans le dur ! 2 coureurs m'encouragent en me passant. Je tente de les suivre.

650m de D+ avalés, je crie enfin ma joie et m'encourage à voix haute ! ça y est c'est presque gagné ! Je suis cuit.

km 47 Saint Antonin. Dernier ravito, je savoure ces instants, il reste encore des forces enfouies en moi pour attaquer la dernière partie roulante où je peux enfin relâcher l'attention et courir tout simplement.

11 km, jusqu'à l'arrivée. Le passage dans le tunnel pour animaux me redonne des crampes horribles, je reste coincé 30 interminables secondes dans ce foutu tunnel, j'ai les adducteurs qui tétanisent et peux plus bouger... merde encore 1,5 km ... je surpasse ma douleur et sors de ce foutu tunnel, je m'étire quelques secondes et relance. Allez ! cours ! Arche -300m , je sprinte, ça y est ! Dernier virage, je franchis l'arche et laisse éclater ma joie !

9h19 d'effort, 129è place, j'aurais pu descendre sous les 9h si j'avais pas jardiné dans la descente sur Puyloubier ! More kilometers, more fun !

Bravo à l’organisation exceptionnelle qui n’a jamais faillie avec un grand nombre de bénévoles, c'était tout simplement parfait.

Avec Manon et Cécile nous voilà tous les 3 pour faire les derniers mètres avec Thomas qui arrive frais comme un gardon pour son premier 58 bornes !! Quelle gestion, bravo à toi Thomas !!

Super week-end même si demain je mettrais 5 minutes à sortir de la voiture...

Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!
Trail de la Sainte Victoire : chaud !! chaud !! chaud !!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thomas D 10/04/2014 22:07

C'était une très belle journée avec un parcours magnifique ! C'était encore plus sympa de pouvoir partager ces moments ! Vivement l'année prochaine ! PS: mes chaussettes sentaient également le poison

ciloutom 09/04/2014 21:11

bravo Alban!!! et je peux ajouter que tes chaussures sentaient le poison!!! C'est dire si tu as transpiré! Bisous

alban 09/04/2014 22:47

Sacré Manon ! la vérité sort toujours de la bouche des enfants !